Est-ce qu’à 17 ans je peux faire l’amour avec ma copine?

Juste coucher ensemble et ensuite se quitter, ce n’est pas l’amour !

C’est juste se faire plaisir à soi-même et c’est plutôt égoïste. Apprendre à aimer vraiment avec son cœur prend beaucoup plus de temps. Aimer, c’est attendre, prendre soin de l’autre, se réjouir de ce qu’il devient, le laisser être ce qu’il est. Aimer c’est attendre que l’autre s’ouvre à toi et s’offre à toi librement parce qu’il se sent et se sait vraiment aimé, et qu’il ou elle est ton unique.

 L’amour, pot de miel…

L’amour en pot de miel, c’est la relation des débuts. On est fou d’amour pour l’autre, on colle, on fusionne, tout baigne : « C’est dingue ce qu’on colle bien tous les deux, je m’accroche à toi, tu t’accroches à moi. Tu penses ce que je pense et je pense ce que tu penses. Je commence une phrase et toi, tu la finis… » Et puis un jour, voilà le premier désaccord et ça décolle brutalement : « Je ne supporte plus ça chez toi, tu m’énerves ! Tu veux toujours avoir raison, et puis, l’autre soir, tu m’as laissé tomber pour aller avec tes potes… »

Quand on colle, on ne laisse plus l’autre respirer

…il est devenu « ma » propriété. Peut-être faudrait-il prendre le temps de s’accepter différents ?

Tu me diras peut-être : « Mais j’ai 17 ans (18, 20, 25…) et bien le droit d’avoir des rapports sexuels avec qui je veux ! Oui, mais tu es aussi responsable de ta partenaire, responsable de l’entourer, de l’aimer et de lui prodiguer soin et tendresse, d’assumer une éventuelle vie qui pointe à l’horizon de votre amour.

La Bible interdit le sexe hors mariage, et ce n’est pas juste un « vieux truc ». Dieu notre concepteur a fait quelque chose de merveilleux pour le couple et nous en avons fait un « truc » de plus!

Idées tirées d’un livre que je te conseille: « Ado mais pas idiot » de Joël Pralong avec de super illustrations de Sylvie Nigg.

Si tu veux aller plus loin:

jai-garde-ma-virginite-mais-pas-ma-purete/

un extrait: Je n’avais jamais saisi la valeur de ma pureté jusqu’à ce que je l’aie délibérément abandonnée….Bien que j’aie conservé ma virginité, j’avais abandonné ma pureté. Il était clair pour moi à ce moment que mes actions n’étaient pas acceptables selon les exigences de Dieu. Lorsque j’ai choisi l’impureté, j’ai bafoué le don de la pureté que Jésus s’était acquis pour moi par sa mort. J’ai réalisé que si je ne considérais pas ma pureté comme un don donné par Dieu, est-ce que je réalisais, valorisais vraiment ce que Christ avait fait pour moi sur la croix ?

Aimerais-tu connaître Dieu personnellement?

En cas de questions, tu peux nous contacter par email : question@la-Bible.info

 

Cet article est-il utile?

Articles similaires

Laissez un avis