Qui est Jésus ?

Il existe de nombreuses preuves attestant que Jésus a réellement existé. Celles-ci ne viennent pas seulement des Evangiles ou d’écrits chrétiens, mais aussi d’autres sources : les historiens romains Tacite et Suétone parlent de lui.

La plupart des gens aujourd’hui ne remettent pas en question le fait que Jésus était complètement humain. Il avait un corps humain : il lui arrivait d’être fatigué (Jean 4.6) et d’avoir faim (Matthieu 4.2). Il avait des émotions humaines : il a été en colère (Marc 11.15-17), a aimé (Marc 10.21) et éprouvé de la tristesse (Jean 11.35). Il a vécu des expériences tout à fait humaines comme naître et grandir dans une famille (Marc 6.3), travailler (Marc 6.3), faire face à la tentation (Marc 1.13) et a connu la souffrance et la mort (Marc 15.15-40).

Ce que Jésus a dit de lui

  • Il est vrai que Jésus n’a jamais dit explicitement : « Je suis Dieu ». Pourtant, en lisant ce qu’il a dit dans ses enseignements et ses discours, il ne fait aucun doute qu’il avait conscience d’être une personne dont l’identité était Dieu.
  • Tous les chefs religieux pointent dans la direction de Dieu lorsqu’ils prêchent. Jésus, lui, pointait vers lui. Pourtant, nul n’a jamais fait preuve de plus d’humilité que lui. Il a ainsi dit : « Si vous souhaitez connaître Dieu et avoir une relation avec lui, il vous faut d’abord venir à moi » (Jean 14.6). C’est en développant une relation avec Jésus que l’on peut rencontrer Dieu.
  • Jésus s’est aussi présenté comme le pain de la vie (Jean 6.35), c’est-à-dire comme celui qui peut répondre à tous les besoins des humains.
  • Il a aussi dit être la lumière du monde (Jean 8.12), celui qui peut éclairer tous ceux se trouvant dans les ténèbres.
  • Il est aussi celui qui donne du repos et nous décharge de nos fardeaux (Matthieu 11.28).

Les enseignements de Jésus

C’est sur les enseignements de Jésus qu’est fondée toute notre civilisation occidentale. La plupart de nos lois ont été érigées sur des valeurs et des principes dont Jésus a parlé.

Bernard Ramm, professeur de théologie américain, a ainsi déclaré : « Aucun discours n’a su exercer le même attrait que ceux de Jésus car aucun autre homme n’a jamais pu répondre à ces questions fondamentalement humaines auxquelles Jésus a répondu ».

Les œuvres de Jésus

Jésus a accompli de nombreux miracles : il a changé l’eau en vin (Jean 2.1-11), a multiplié de la nourriture et ainsi pu rassasier une foule de milliers de personnes (Marc 6.30-44), exercé son autorité sur les éléments et pouvait parler au vent, à la mer déchaînée et à l’orage (Marc 4.35-41). Il a guéri des malades, rendu la vue à des aveugles, permis à des sourds d’entendre et à des boiteux et paralytiques de marcher. Il a même ramené à la vie des personnes décédées.

Cependant, il n’était pas seulement connu pour ses miracles, mais pour l’amour qu’il avait pour chacun et en particulier pour ceux qui étaient généralement méprisés (les lépreux et les prostituées par exemple). L’exemple suprême de l’amour de Jésus est celui de la croix : il s’est sacrifié pour que tous soient sauvés.

Sa personnalité

Il n’avait pas une once d’égoïsme en lui et ne s’apitoyait jamais sur sort. Il riait beaucoup mais jamais d’autrui. Il faisait preuve de beaucoup de bonté mais n’était pas pour autant indulgent. C’était une personne en qui ses ennemis ne trouvaient aucun défaut et ses amis le déclaraient sans péché.

Le Messie

Jésus a accompli plus de 300 prophéties (prononcées par différentes personnes sur une période de plus de 500 ans). Il a notamment accompli en un jour – le jour de sa mort – 29 prophéties d’une importance capitale.

Jésus-Christ ressuscité

La résurrection de Jésus-Christ est la pierre angulaire du christianisme. Plusieurs éléments viennent confirmer le fait que Jésus est bel et bien ressuscité, vivant :

  1. Son absence du tombeau
  2. Son apparition aux disciples
  3. Les débuts de l’Eglise (en réponse directe à sa résurrection)
  4. Le témoignage et l’expérience des chrétiens

Un imposteur, un fou ou le Fils de Dieu ?

Finalement, lorsqu’on étudie l’histoire et la vie de Jésus-Christ, on s’aperçoit qu’il y a seulement trois différentes positions que l’on peut adopter à l’égard de Jésus-Christ :

  • – le considérer comme un imposteur, un homme extrêmement malveillant qui aurait trompé une foule de gens ;
  • – le considérer comme un fou ou un malade mental ;
  • – le croire et reconnaître qu’il est réellement le Fils de Dieu.

Dans tous les cas, comme C.S. Lewis (l’auteur des Chroniques de Narnia) l’a dit, il n’est pas possible de considérer Jésus simplement comme un grand enseignant ou un sage : ses discours, s’ils ne sont pas prononcés par le Fils de Dieu lui-même, ne peuvent apparaître que complètement insensés et absurdes.

Texte tiré et traduit de Questions of Life de Nicky Gumbel

En cas de questions, tu peux nous contacter par email : question@la-Bible.info

Aimerais-tu connaître Dieu personnellement?

Cet article est-il utile?

Articles similaires

Laissez un avis